Chargement en cours
Ma sélection

Lot 20 - Empire de Chine - Ordre de la Précieuse Étoile du Double Dragon, fondé en 1882, [...]

Estimation : 6 000 € / 8 000 €

Adjugé 26 000 €


Résultat sans frais

Empire de Chine - Ordre de la Précieuse Étoile du Double Dragon, fondé en 1882, plaque de 1re classe du 1er grade du second modèle (d'après le règlement de 1897) en forme d'étoile en vermeil à huit rayons, chargée d'un large médaillon en or ciselé et partiellement émaillé orné, au centre, d'un dragon de face tenant une perle ceint d'une légende en caractères chinois et mandchous signifiant, sur la droite, "Précieuse Étoile du Dragon à la perle", sur la gauche "Grand Empire mandchou, 1re classe du 1er grade", à l'entour, deux dragons émaillés verts poursuivent une grosse perle fixée au centre d'une étoile, la bordure est sertie d'un rang de petites perles (cinq manquent, ainsi que celle du centre). Épingle de fixation basculante en or voilée (93 x 91 mm, poids : 118,6 g).
TB à TTB Cette exceptionnelle plaque de l'ordre du Double Dragon - unique exemplaire connu à ce jour du grade réservé aux Chefs d'État - a été remise au Président Félix Faure par l'Ambassadeur Auguste Gérard (1852-1922), à son retour de Pékin à l'été 1897. Celui-ci en relate les circonstances : "Mon dernier acte officiel, avant de quitter Pékin, fut la visite que je reçus le 6 juillet de Li Hong-tchang et de deux ministres mandchous du Tsong-li ya-men, spécialement délégués par l'empereur et venus en costume de cour pour me faire une communication solennelle. J'avais, le 21 avril précédent, remis à l'empereur, dans une audience spéciale, avec une lettre autographe du Président de la République, le grand cordon de la Légion d'honneur et les présents qui lui étaient destinés. L'empereur, pour reconnaître ce témoignage de haute et gracieuse courtoisie, avait décidé de conférer à M. Félix Faure la plus élevée des distinctions dont il dispose, le premier rang de la première classe de l'Étoile Précieuse du Double Dragon. Il avait, en outre, exprimé le désir que cette décoration, puisque j'allais rentrer en France, pût être remise directement par moi entre les mains du Président. Li Hong-tchang et les deux ministres mandchous étaient donc chargés de me confier, de sa part, avec les insignes de l'ordre, les lettres revêtues du sceau impérial par lesquelles le souverain conférait au Président le collier de l'Étoile Précieuse du Double Dragon. Je pus, avec l'autorisation de mon gouvernement, agréer la mission qui m'était ainsi confiée. C'est au Havre, dès mon retour en France, qu'il m'était réservé de remettre entre les mains du Président la décoration de l'Étoile Précieuse. L'ordre avait été fondé en 1882, mais n'avait été jusqu'alors conféré qu'à un seul souverain ou chef d'État, à S. M. l'empereur de Russie Nicolas II, en 1896, lors des fêtes du couronnement." Cf. "Ma mission en Chine, 1893-1897", Plon-Nourrit et Cie, imprimeurs-éditeurs, Paris, 1918, p.245. Le brouillon autographe de la lettre de remerciement adressée à l'empereur est conservé dans le fonds Félix Faure des Archives Nationales, 460AP/7. Nous remercions M. Jean-Claude Gelhaar pour sa traduction.

Demander plus d'information

Thème : Armes, Militaria, Chasse Ajouter ce thème à mes alertes